Une nouvelle vague de contamination de COVID-19 en Belgique

COVID-19 : la Belgique est secouée par une nouvelle vague de contamination

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, 14 octobre (BIPMedia) — La Belgique pourrait bien atteindre 10.000 nouvelles contaminations en 24 heures à la fin de cette semaine, selon les estimations du Centre de crise COVID-19 réunit le 12 octobre dernier.

Interviewé lundi par la télévision locale Bel RTL, Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, n’a pas caché son inquiétude et évoque « une réelle vague ». Les conséquences de cette nouvelle vague de COVID-19 se confirment.

« Il y a une augmentation quasi exponentielle du nombre de cas, une augmentation significative des hospitalisations, une mise sous pression des hôpitaux (on est entre 15 et 25 % d’occupation des soins intensifs dans la plupart des hôpitaux de la région wallonne) », s’est confié M. Laethem à Bel RTL.

Cette inquiétude de M. Laethem est appuyée par les chiffres publiés par l’institut de santé publique Sciensano, sur la situation épidémiologique en Belgique.

La moyenne journalière de nouveaux cas de contamination de COVID-19 en Belgique durant la période du 6 au 12 octobre, s’élève à 4449, soit une augmentation de 79% comparée à la période précédente, a confirmé et rapporté mardi 13 octobre, l’institut de santé publique Sciensano.

L’augmentation de l’occupation des lits s’observe dans cette nouvelle vague de contamination. Au 12 octobre, 1472 lits étaient occupés, contre 937 lits le 5 octobre, soit une augmentation de 57%, rapporte Sciensano

Même son de cloche au niveau des décès, avec une moyenne journalière de 17 décès de COVID-19 durant la dernière période de 7 jours, comparée à la période de 7 jours précédente (10,3).

La Belgique enregistre à ce jour, 165 880 cas de contamination de COVID-19 et 10 211 décès, depuis le début de l’épidémie.

Malgré les mesures drastiques prises récemment par le gouvernement belge, avec notamment une diminution de contacts sociaux (le nombre maximum permis est de 4 personnes contre 10 précédemment), fort est de constater que la crise de COVID-19 recrue.

Plusieurs voix s’élèvent pour envisager de nouvelles mesures contre le COVID-19. C’est le cas pour M. Laethem. Il appelle « à faire autre chose en plus » et s’attend à ce que de nouvelles mesures soient prises.

Dans les nouvelles mesures envisagées, on évoque de plus en plus un couvre-feu, une limitation de la circulation, un nouveau confinement.

Les gouverneurs des provinces de Luxembourg et du Brabant Wallon, ont annoncé un couvre-feu entre 1h et 6 h du matin pendant 15 jours dès ce 14 octobre, rapporte le quotidien belge le Soir. Autrement dit tout déplacement non essentiel entre 1h et 6h du matin sera donc interdit dans ces deux provinces.

Pour faire face à cette nouvelle vague de contamination de COVID-19, « tous les hôpitaux passeront à la phase 1A dès mercredi 15 octobre », a annoncé Geert Meyfroidt, président belge de l’association de médecine intensive.

Antoine Iseux, porte-parole du Centre de crise national a lancé lundi 12 octobre un appel à la jeunesse. « Ce n’est pas parce que vous êtes généralement moins malades, que vous ne pouvez pas contribuer à briser les chaines de contamination », a-t-il dit.

« Le danger existe dans le fait que vous pouvez transmettre le virus à des personnes vulnérables de votre famille, des familles de vos amis. Faire la bise, participer à des soirées chez l’un ou l’autre, respecter moins les règles, mais le virus lui s’en fou, lui il passe, merci pour votre contribution », a-t-il conclu.