(COVID-19) : La Belgique passe à un confinement stricte

La Belgique va passer à un confinement stricte avec des règles valables sur tout le territoire

Publié par Ghislain Zobiyo le

Par Ghislain ZOBIYO, Journaliste
Mise en ligne le 31/10/2020 à 17:28

BRUXELLES, 31 octobre (PIMedia)

La Belgique va passer à un confinement plus stricte, avec des règles valables sur l’entièreté du territoire pour lutter contre le COVID-19, a annoncé le Premier ministre Alexander de Croo, au terme d’une réunion du Comité de concertation qui a eu lieu vendredi 30 octobre à Bruxelles.

Dans la bulle sociale, un seul contact est autorisé. Autrement dit, une seule personne peut être invitée à domicile, et cette personne sera le contact rapproché.

La règle « des quatre » reste applicable à l’extérieur. On peut rencontrer quatre personnes à l’extérieur, faire une balade ou autre activité ensemble, mais appliquez la distanciation sociale et le port du masque.

Tous les commerces non essentiels devront fermer. Les magasins d’alimentation et les supermarchés resteront ouverts. Les restaurants et les bars dans les hôtels vont fermer.

Les métiers de contacts non médical ( coiffeurs, salons d’esthétique , …) devront fermer.

Le télétravail devient obligatoire partout où c’est possible. Si non, les entreprises pourront continuer à travailler à condition d’appliquer obligatoirement le port du masque, la ventilation et la distanciation sociale.

Les enterrements seront limités à 15 personnes au maximum, et les réceptions à l’issue des enterrements ne seront plus permises.

Les parcs de vacances seront fermés à partir du 03 novembre.

Les frontières belges restent ouverts mais les voyages à l’étranger sont fortement déconseillés.

Pour tous les niveaux d’enseignement, les cours seront suspendus les 12 et 13 novembre. Les cours reprendront le lundi 16 novembre.

Ces mesures entreront en vigueur sur tout le territoire, à partir de lundi 2 novembre 2020 à minuit. Elles s’appliqueront jusqu’au 13 décembre 2020 inclus.

L’adoption de ces mesures annoncées vendredi par le Premier ministre, est le résultat d’une consultation approfondie avec les scientifiques, avec le Commissaire COVID-19, et le fruit d’une collaboration fructueuse entre les membres du gouvernement fédéral et les représentants des différentes gérions du pays.

M. De Croo a appelé une fois de plus à l’unité pour combattre le Coronavirus : l’unité dans l’application des mesures barrières notamment le port du masque, la limitation des contacts physiques, la distanciation sociale, l’hygiène des mains et le respect de toutes les autres mesures précitées.

M. De Croo a également appelé à l’unité pour soutenir le personnel soignant et les hôpitaux. « En ce moment, la seule réponse que nous pouvons donner au COVID-19 consiste à être unis entre nous, et à soutenir le personnel soignant, à empêcher que le personnel soignant et les hôpitaux ne s’effondrent aujourd’hui ou dans les jours à venir. Il n’y a qu’une seule solution, c’est de limiter au maximum les contacts physiques entre nous, aussi brièvement possible mais aussi longtemps qu’il faudra », a indiqué M. De Croo.

La situation en Belgique reste alarmante au niveau des différents indicateurs de COVID-19.

Dans la période des sept jours (du 21 au 27 octobre), 15847 nouveaux cas en moyenne par jour ont été rapportés samedi par l’institut de santé publique Sciensano. Dans la même période, une moyenne journalière de 90,9 décès a été rapportée également par Sciensano.

6438 patients de COVID-19 sont actuellement hospitalisés dont 1105 en soins intensifs. La moyenne journalière dans la période des 7 derniers jours (du 24 au 30 octobre) s’élève à 636,4 hospitalisations, a rapporté Sciensano.

La Belgique enregistre à ce jour, 412314 cas de contamination de COVID-19 et 11452 décès, depuis le début de l’épidémie.