Le Comité de concertation du 27 novembre 2020

(COVID-19) Belgique : réouverture des commerces dès le 1er décembre.

Publié par Ghislain Zobiyo le

Mise en ligne le 28/11/2020 à 18:39
Par Ghislain ZOBIYO, Journaliste

BRUXELLES, le 28 novembre (BIPMedia)

Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé la réouverture des commerces dès le 1er décembre, ainsi que des mesures d’assouplissement à la veille des fêtes de fin d’année, au terme du Comité de concertation qui réunissait les membres du gouvernement fédéral et les entités fédérées vendredi à Bruxelles.

La réouverture des commerces (magasins non-essentiels) se fera à une condition d’être responsable et sécurisée. Autrement dit, toutes les mesures barrières de distanciation sociales, le port du masque et l’hygiène hydroalcooolique des mains devraient être prises.

Le shopping se fera rapidement et seul, sauf si on accompagne une personne qui a besoin d’aide.

Le soir du 24 ou du 25 décembre, les personnes isolées auront la possibilité d’inviter deux personnes chez eux en même temps, soit un contact rapproché plus un autre contact.

Le couvre-feu et l’interdiction de rassemblement restent en vigueur. Il y aura une interdiction nationale du feu d’artifice le soir de nouvel an.

Bien que la situation sanitaire en Belgique soit nettement meilleure qu’il ya 4 semaines, le Premier ministre a appelé à la responsabilité de tous.

« Il ne faudrait pas que cette période de Noël et de nouvel an, nous fasse perdre tout ce qu’on a engrangé sur une période de 4 semaines. Je pense qu’on a fait un progrès tout à fait admirable. Mais on est toujours dans une situation où il y a beaucoup trop de contaminations, beaucoup d’hôpitaux ont une pression très très grande. Ça veut dire que le virus circule toujours beaucoup trop ».

M. De Croo a invité toute la population à maintenir le cap, afin de ne pas mettre en péril, tout ce qui a été construit ensemble durant les quatre semaines passées.

Dans cet appel, le Premier ministre, rappel aussi d’éviter maintenant, de mettre en danger notre situation sanitaire de la Belgique qui s’améliore, en voyageant vers d’autres pays qui se portent moins bien. A cet effet, Les voyages non essentiels vers les zones rouges sont forment déconseillés.

Dans l’effort de préserver la bonne évolution de la situation sanitaire en Belgique, des contrôles au niveau des frontières seront faites, pour vérifier que les personnes qui reviennent des zones rouges ont rempli le « Passenger Location form (formulaire de localisation des passagers). « Il y aura des contrôles actifs pour vérifier si les personnes qui rentrent des zones rouges respectent des mesures d’isolement temporaires ( la quarantaine) », a insisté le Premier ministre.

Les secteurs d’activités qui continuent de rester fermés, continueront de bénéficier des mesures d’aide. « Nous allons prolonger ces mesures, et nous ne laisseront personne au bord de la route », a rassuré M. De Croo.

La situation épidémiologique du COVID-19 en Belgique présente une diminution globale du phénomène, tant des contaminations des hospitalisations que des décès.

Du 18 au 24 novembre, 2547 nouvelles infections en moyenne par jour ont été rapportées samedi par l’institut de santé publique Sciensano. C’est une diminution de 36% de moins que la semaine précédente.

Au cours de la dernière semaine (du 21 au 27 novembre), une moyenne de 244,9 patients hospitalisés par jour a été rapportée par Sciensano.

4213 patients de COVID-19 sont actuellement hospitalisés, dont 998 en soins intensifs.

Dans la semaine du 18 au 24 novembre, une moyenne de 143,9 décès a été rapportée également par Sciensano.

La Belgique enregistre à ce jour, un total 570.829 cas de contamination de 16.339 décès de patients avec COVID-19 depuis le début de l’épidémie.