5ème édition du festival "Rions ensemble contre le racisme

Tous unis contre le racisme

Publié par Ghislain Zobiyo le

C’est l’un des fleurons belges de lutte contre le racisme. Le festival « Rions ensemble contre le racisme » organisait sa 5ème édition en septembre dernier, dans la localité de Gilly à Charleroi. Artistes, humoristes, chanteurs nationaux et internationaux, personnalités politiques et un public généreux se sont donnés rendez-vous, pour une soirée de show et de spectacle inédits.

Investie depuis sa création dans la lutte contre le racisme et la discrimination sous toutes ses formes, mais aussi mettant en oeuvre des plans et des parcours d’intégration des migrants, l’association sans but lucratif Soleil levant, organisatrice de l’évènement, a déployé une énergie herculéenne pour faire de la présente édition, une manifestation internationale digne de ce nom. Les virtuoses de l’humour, de la chanson, de l’art de la parole ont émerveillé un public participatif. Des grands noms du rap français, à l’instar de Youssoupha Mabiki, parrain de l’édition, Mokobé Traoré, initiateur du trio 113, ou encore les incontournables de l’humour belge James Deano, Ben Hamidou, Sum, Talib Saritas et Djunga Cécile étaient tous présents. On notera aussi la présence très honorée de l’Ivoirienne Tatiana Rojo alias Amoutati, la jeune humoriste Rosalie Vaillancourt du Quebec, Zaza d’Algérie, Nidhal Saadi de Tunisie. La soirée était agrémentée par un groupe de chanteurs de Gospel et une star de la chanson belge. Les dogmes, les clichés, les tabous, les préjugés des différentes cultures des sociétés du Nord et du Sud étaient mis en exergue avec humour divertissement. Bonne humeur et rires ont rempli le coeur des participants. L’événement, bien que divertissant et pédagogique, soulève l’épineux problème de la migration, nous explique Caleb Djamany, organisateur du festival « On se rappelle que lors de l’occupation de la Belgique par les Allemands, nous belges sommes allés en Afrique et en Angleterre. Je considère qu’aujourd’hui, nous sommes dans une position où, nous pouvons recevoir des gens mais surtout, leur permettre de s’intégrer réellement pour éviter les dérapages du genre, extrémisme religieux, ou toute autre situation qui ne cadre pas avec le développement d’une nation."

Favoriser la rencontre, le dialogue, la tolérance et les échanges entre cultures, tels sont les piliers auxquels, l’association Soleil Levant invite tout un chacun et la société entière à pratiquer en ce début d’année 2016, si l’on aspire à un monde meilleur aujourd’hui et demain. Ghislain Zobiyo