Belgique/Trois attentats suicides sur un ensemble de 4 explosions.

Bilan à 14h, 31 morts et 300 blessés

Publié par Ghislain Zobiyo le

Ce mardi 22 mars 2016, la Belgique a été le théâtre de 4 explosions dans plusieurs endroits du royaume, principalement à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Malbeek au centre ville de Bruxelles. Des évènements qui semblent avoir un lien direct avec l’arrestation de Salam Abdelslam, l’homme le plus recherché, pour son rôle-clé dans les attentats du 13 novembre à Paris, qui ont fait 130 morts.

Peu avant 8h ce matin, dans le hall de l’aéroport de Zaventem, deux explosions ont retenti. Le Parquet fédéral a confirmé, qu’il s’agissait bel et bien de deux attentats suicides. Le bilan provisoire faisait état (vers 14h30) de 14 morts et 96 blessés. Des chiffres qui ont varié. Ce 24 mars 2016, ce bilan est de 11 victimes et 150 blessés.

Explosion de la rame du métro à la station Malbeek
Quelques minutes plus tard, aux alentours de 9h, deux autres explosions crépitaient dans une des rames de métro à la station Malbeek, à quelques encablures des institutions européennes. Le nombre de victimes a évolué. On dénombre à 14h30, une vingtaine de victimes et 106 blessés. Ces chiffres ont également varié. On a dénombré 20 victimes et 150 blessés ce 24 mars 2016. Le "Plan Catastrophe" a été déclenché par les autorités belges. Cela suppose que plusieurs hôpitaux de la capitale sont mobilisés pour pouvoir accueillir et soigner les nombreux blessés. Il s’agit entre autre, des hôpitaux Saint-Pierre, Saint-Luc et Erasme. Le niveau d’alerte de sécurité est repassé au niveau 4 sur l’ensemble du territoire. D’après les dernières analyses, l’une des explosions du métro était un kamikaze qui s’est fait explosé.

Selon les dernières analyses et suite au point de presse donné par le gouverneur de la province du Brabant flamand et l’administrateur-délégué de l’aéroport de Zaventem, et d’après les images de vidéo surveillance de l’aéroport, trois suspects sont mis en cause dans les explosions qui ont eu lieu à Zaventem. Le modus operandi des assaillants a été celui des tirs à l’arme automatique d’abord, suivi de l’explosion des deux attentats suicides, avec un écart de 15 secondes entre les deux explosions. La photo des trois suspects, ci-dessous. Une troisième charge explosive qui n’a pas fonctionné, a été retrouvée et prises en charge par les démineurs.

Sur la photo, les deux suspects (en veste noire), portaient la charge explosive. D’après les dernières informations, les deux suspects ont été identifiés. Il s’agit bel et bien des frères Bakraoui. Au milieu de la photo, Ibrahim El Bakraoui, c’est lui qui a servi de bombe humaine lors de l’attentat contre l’aéroport de Zaventem. L’autre frère, Khalid Bakraoui, serait le kamikaze qui a perpétré le carnage dans le métro à la station Maelbeek.C’est lui serait lui qu’on voit apparaître à gauche de la photo diffusée par les autorités judiciaires. Le 3ème homme avec un chapeau noir, suspecté d’avoir tiré, est recherché activement par la police.

Ces évènements qui ont été bien coordonnés par une cellule terroriste en Belgique, sont revendiqués par le groupe de l’Etat islamique. Ces évènements pourraient avoir un lien avec l’arrestation le 18 mars 2016 à Bruxelles, de Salam Abdelslam. Trois jours de deuil national ont été décrétés par le ministre de l’intérieur Jan Jambon. Ghislain Zobiyo

La Croix Rouge de Belgique fait appel au don de sang. Pour tout renseignement, veuillez contacter Croix-Rouge de Belgique
Rue de Stalle, 96
1180 Bruxelles
Tél 02 371 31 11
Fax 02 646 04 39
info.crb@croix-rouge.be