Togo / Awa NANA a rendu son rapport au Président Faure Gnassinbé

Sur les réformes politiques, mais il est trop tard !

Publié par Ghislain Zobiyo le


Dans un communiqué rendu public ce mardi 12 septembre 2017, la présidente du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), Awa Nana, Magistrate à la retraite, ancienne Présidente de la Cour de justice de la CEDEAO a rendu le rapport de sa commission au Président Faure Gnassingbé sur les propositions de réformes politiques le 08 septembre dernier avec des notes explicatives.

Elle invite la classe politique à en faire un bon usage car selon elle, la commission a pris en compte toutes les aspirations profondes des populations et les remercie pour leurs participations.

Relevons que lundi 04 septembre dernier, la Présidente du HCRRUN sortait un communiqué dans lequel elle disait suspendre les tournées dans les préfectures des Lacs, du Golfe et d’Agoè pour les reprendre plus tard.

A-t-elle déjà écouté les populations de ces localités avant de rendre son rapport ? Les habitants des Lacs, du Golfe, de Agoè ont-ils les mêmes préoccupations que ceux des autres préfectures ? N’est ce pas faire de certains Togolais, des compatriotes entièrement à part que de refuser de les écouter ? Ces Togolais se sentiront-ils concernés par des propositions contenues dans ledit rapport ? Voilà autant de questions sans réponses.

De l’Avis de beaucoup de Togolais, ce rapport arrive trop tard après les soulèvements populaires des 19, 20 août 2017 et surtout après les démonstrations de force de la coalition PNP-G6-CAP2015-SANTE DU PEUPLE et les autres formations politiques les 6 et 7 septembre 2017.

Le mot d’ordre du peuple à travers les leaders politiques ne pourrait plus se résumer au rapport de la bande des recyclés du RTP/UNIR à savoir Ahoomey-Zunu, Ayassor, Awa Nana, Komla Dodzi Kokoroko et David Ihou. Ce dernier s’étant publiquement disqualifié dans un tissu de contresens et de contrevérités publié sur la toile. Tissu dans lequel il donne clairement sa vision sur la nouvelle constitution qui est aux antipodes de celle de 1992 que réclament les Togolais.

En voulant jouer la montre, le Président Faure Gnassingbé a fait travailler et fait chahuter ses poulains du HCRRUN à travers les tournées à l’intérieur du pays pour un résultat quasi nul.

Le rapport Awa Nana arrive trop tard dans un Togo déjà révolté et en avant sur son avenir

Anani Sossou

Lire le communiqué ci-attaché