RCA/ Elections présidentielles et législatives 2015

Martin Ziguélé, dévoile son projet pour la reconstruction du pays

Publié par Ghislain Zobiyo le
Martin Ziguélé
Martin Ziguélé, Candidat du MLPC aux élections présidentielles et législatives de juin-juillet 2015

Il est pressenti comme l’un des candidats de poids au fauteuil présidentiel 2015. Ancien Premier ministre sous le régime de feu Ange- Félix Patassé d’avril 2001 à mars 2003, Martin Ziguélé était de passage à Bruxelles dans le cadre de sa tournée européenne, pour donner un large écho à son projet de reconstruction du pays. Face aux médias belges, le président du Mouvement de Libération du peuple Centrafricain (MLPC), l’une des forces politiques dite de l’opposition, a souligné la nécessité d’une réconciliation nationale, point de départ d’un pays qui veut renaître de ses cendres. « Nous devons réapprendre à nous accepter et à vivre ensemble comme des bébés : Balaka, anti-Balaka, Seleka, … Nous devons éliminer de notre inconscient collectif, qui considère certains de nos frères établis en Centrafrique bien avant 1927 et qui se sont battus pour l’indépendance du pays, comme des étrangers ». La reconstruction de la République Centrafricaine (RCA) passera par la justice. Le président du MLPC, insiste sur l’impératif de mettre en place un Etat de droit, garant de l’impunité et du respect de l’autorité de l’Etat. L’avenir et le développement du pays dépendent de la qualité des hommes et des femmes a-t-il dit. Choisir la bonne personne à la bonne place, aussi bien dans l’administration civile que militaire, c’est donner une véritable colonne vertébrale à la Centrafrique a-t-il ajouté.

Malgré le potentiel que regorge son sol et son sous-sol ( essences naturelles, l’or, le diamant,…), c’est une minorité de 3000 hommes qui vivent dans l’opulence au détriment de 4,5 millions de personnes, dont à peine 2% ont accès à l’eau potable. Pays d’Afrique centrale, avec ses 622.000 Km2 de superficie, la Centrafrique est la cible de prédateurs véreux aux intérêts égoïstes. Ce qui explique aussi le fait que c’est dans les zones riches en ressources minérales que se trouvent les foyers de crises et d’instabilité. Sur ce point, le président du MLPC prévoit d’établir dans son programme, un contrat entre la RCA et la communauté internationale, pour aider au contrôle des zones riches en minerais.

Diverses et prioritaires sont les pôles qui doivent remettre en selle la RCA. Elles vont de la mise en place d’un régime politique efficace, la refondation de la république, la réforme de la justice, la reconstruction des forces de défense et de sécurité ( la police, la gendarmerie, l’armée), la relance du système éducatif et sanitaire, la protection des institutions, des biens et des personnes, la relance de l’agriculture et de l’économie. Il s’agit d’un véritable projet de reconstruction herculéen que compte lancer Martin Ziguélé, avec l’appui des amis de la RCA. Au terme de cette rencontre avec les médias, il a lancé un appel pressant à la communauté internationale afin que les financements annoncés par certains donateurs puissent être mobilisés pour la tenue future les élections présidentielles et législatives prévues entre juin et juillet 2015. Ghislain Zobiyo