12ème Sommet du dialogue Europe-Asie (ASEM)

Signature d’un accord de libre-échange UE-Singapour

Publié par Ghislain Zobiyo le

Après le 11ème sommet du dialogue Europe-Asie (ASEM) qui s’est tenu à Oulan Bator en Mongolie en 2016, les partenaires de la plateforme pour le dialogue et la coopération entre l’Asie et l’Europe se sont retrouvés à Bruxelles les 18 et 19 octobre 2018, afin d’intensifier leurs échanges de vue sur les questions politiques, économiques et financières et les questions sociales et culturelles.

Présidé par Donald Tusk, Président du Conseil européen, ce 12ème sommet ASEM était placé Sous le thème "Partenaires mondiaux pour des défis mondiaux ».

Les 51 dirigeants européens et asiatiques prenant part à cette rencontre ont relevé les principales opportunités et défis. Au terme de leurs travaux des engagements ont été pris, notamment, « la nécessité d’avoir une approche partagée par l’intensification de la créativité dans les domaines du transport, du numérique, le renforcement de leur système de libre-échange et le respect des accords commerciaux selon l’organisation mondiale du Commerce », a relevé au cours de la conférence de presse, Federica Mogherini, Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-Président de la Commission européenne.

Il a été question aussi de renforcer la connectivité entre l’Europe et l’Asie dans différents domaines : communication, industrialisation, le dialogue, de favoriser par ailleurs le syndicat des jeunes dans la société civile. Le renforcement des liens et des échanges culturels entre l’Asie et l’Europe, des contacts interpersonnels plus étroits sont indispensables à la promotion d’une plus grande prise de conscience et d’une meilleure compréhension entre les deux régions.

L’Europe et l’Asie sont confrontées aux réalités d’un monde en perpétuel mutations. le « Brexit », les changements climatiques, la sécurité et la paix, à titre d’exemples, d’où la nécessité pour les deux partenaires de promouvoir des politiques de multilatéralisme pour mieux faire face à ces défis mondiaux. Par ailleurs, les partenaires ASEM représentent les deux tiers des échanges commerciaux au niveau mondial, soit 60% du PIB de la planète, une raison de plus de renforcer leur partenariat économique.

Au terme de deux jours de travaux, c’est un satisfécit général qui se dégage du 12ème sommet du dialogue entre l’Asie et l’Europe, témoignant si besoin en était, d’une réelle volonté des deux partenaires de bâtir une communauté de défis et de destins. Ce sommet s’est clôturé vendredi par la signature d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne et Singapour. Cet accord constitue sans aucun doute le point d’orgue de ce 12ème sommet Europe-Asie (ASEM). Ghislain Zobiyo