RDC/ Selon HRW, Martin Fayulu a remporté la présidentielle

Martin Fayulu serait le vainqueur de la Présidentielle congolaise, avec 47% de suffrages selon HRW

Publié par Ghislain Zobiyo le

Bruxelles, le 11 janvier (BIPMedia)

Selon l’agence de presse belge Belga, le directeur exécutif de Human Right Watch (HRW), Kenneth Roth a donné les résultats provisoires du scrutin présidentiel du 30 décembre 2018 en République Démocratique du Congo (RDC) ce 11 janvier 2018. Ceux-ci attribuent la victoire à cette présidentielle à Martin Fayulu Madidi (candidat de Lamuka ) avec une score confortable de 47% de suffrages. Le candidat de l’UDPS, Félix Tshisekedi Tshilombo récolte quand à lui, 24% de voix. Quant à Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat du parti au pouvoir (PPRD), celui-ci enregistre 19% de suffrages exprimés.

Kenneth Roth s’est appuyé sur les résultas de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), jusque là méconnus. Ce qui vient confirmer les nombreuses communications de la CENCO qui déclarait connaître le nom du vainqueur de la présidentielle quelques jours après le vote du 30 décembre 2018. Il en est de même, quelques heures après la proclamation des résultats provisoires, le porte-parole de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole déclarait lors d’une conférence du 10 janvier à Kinshasa : « Nous constatons que les résultats de l’élection présidentielle tels que publiés par la Ceni ne correspondent pas aux données collectés par notre mission d’observation à partir des bureaux de vote et de dépouillement ».

La vérité des urnes telle que clamée des jours avant l’élection par les observateurs accrédités : la CENCO, l’Union Africaine mais aussi les partenaires européens, la Belgique en l’occurence, via son ministre des Affaires étrangères Didier Reynders ne semble pas avoir été respectée. La situation reste donc très confuse. Elle a déjà causée la mort de 12 personnes dans la population congolaise. Des personnes qui ont manifesté leur désapprobation et leur mécontentement vis à vis des résultats annoncés par la CENI. Cette situation va sans doute s’éclaircir au fil des jours, à commencer par les résultats annoncés par Kenneth Roth.

Le délai légal pour introduire un recours devant la Cour Constitutionnelle (CC) est de deux jours après la proclamation des résultats. Dans le cas présent, ce délai est fixé à samedi 12 janvier 2019. La CC a quant à elle, sept jours pour examiner les demandes et donner son verdict. Il va donc falloir s’armer de patience avant le dénouement définitif (satisfaisant) de l’élection présidentielle de la RDC.

Ghislain ZOBIYO