2ème édition du Festival International du Film Africain de Belgique

Une édition spéciale, avec 2 films en avant première

Publié par Ghislain Zobiyo le

La deuxième édition du Festival International du Film Africain de Belgique (FIFAB), qui aura lieu les 18, 19 et 20 septembre 2015 à Bruxelles dans le quartier Matonge, s’annonce prometteuse de par la programmation et les différentes activités connexes.

Deux films projetés en avant première, ouvriront les festivités de cette édition spéciale, baptisée "Matonge fait son cinéma". Il s’agit d’ "Abeti Masikini, le combat d’une femme", un film co-réalisé par Laura Kutita et Ne Nkunda Nlaba. Ce film retrace le parcours, loin d’un long fleuve tranquille, d’Abeti Masikini, une diva de la chanson congolaise. Malgré un environnement musical dominé et empreint d’un certain machisme, la chanteuse déterminée, réussira à se faire une place bien enviable, à tel enseigne de devenir une icône de la chanson congolaise. Le 2ème film programmé en avant première, intitulé "Villa Matata", est une oeuvre du réalisateur congolais Ronnie Kabuika. Le réalisateur nous fait vivre à travers une histoire surréaliste d’un des personnages du film, les rapports avec l’argent entre membres d’une famille.

En plus des 20 films programmés, qui seront projetés durant trois jours, les cinéphiles du cinéma "made in Africa", pourront s’immerger autour d’une variété d’activités. Des rencontres débats sur des thématiques aussi révélateurs que "l’acteur noir absent des écrans blancs", ou encore la question de la production cinématographique africaine avec "Nollywood, ses héritiers et son cousin", ..., feront la part belle à cette édition.

La cerise sur le gâteau nous viendra de Monique Mbeka Phoba, qui entretiendra le public sur "La leçon du cinéma". Ballet, défilé de modes, exposition et hommages, rythmeront un festival haut en couleurs, dont l’objectif est de rendre visible et de promouvoir les oeuvres cinématographiques réalisées par les Africains de la diaspora et ceux du continent noir.

Ghislain Zobiyo