109ème session du Conseil des Ministre ACP

Il faut mettre un terme à la corruption, a déclaré Tjekero Tweya à l’ouverture de la 109ème session du Conseil des ministres ACP.

Publié par Ghislain Zobiyo le

Bruxelles, le 22 mai (BIPMedia) — Le Président du Conseil des Ministres du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, Tjekero Tweya a ouvert la 109ème session, sous le saut de plusieurs messages forts et mobilisateurs. Au moment où se réunissent 79 ministres des pays ACP accompagnés de leur délégation pour prendre des décisions sur des questions clés de l’avenir du groupe, Tjekero Tweya a exhorté ses paires à tourner la page de la corruption sous toutes ses formes.

Les travaux de la 109ème session du Conseil des Ministres ACP ont débuté mardi 21 mai au Secrétariat ACP à Bruxelles, sous la présidence du ministre de l’industrialisation, du Commerce et du Développement des PMEs de la République de Namibie. Tjekero Tweya a saisi cette circonstance pour rappeler les fondements qui guident l’action du groupe. « Améliorer les conditions de vie des populations des Etats membres, grâce à la bonne gouvernance à la préservation de la paix, de la sécurité et à la justice sociale, nous permettrons de parvenir aux objectifs de développement », a-t-il déclaré.

La transformation structurelle des pays ACP pour atteindre les niveaux de développement socio-économiques, et répondre aux attentes des populations dépend des efforts endogènes. D’où l’importance de mobiliser les ressources pour le développement du capital humain, le renforcement des capacités en faveur des jeunes et des femmes, le financements des programmes dans différents secteurs a souligné le président.

Le Président Tjekero Tweya a appelé à s’attaquer aux effets néfastes de la corruption qui menacent l’Etat de droit, un obstacle au développement pour la plupart des pays du groupe. Il en est de même de la lutte contre des racines profondes de la migration, le terrorisme, l’extrémisme violent le racisme et la xénophobie.

Au regard des mutations dans le monde, le Brexit, la régionalisation du bloc ACP, Tjekero Tweya a invité les Pays ACP à s’inscrire dans la dynamique de la 4ème révolution industrielle. A cet effet les pays ACP doivent oeuvrer pour l’accès et au transfert de technologie pour leur industrialisation.

Les négociations en vue d’un nouveau partenariat avec l’Union européenne seront débattues lors de cette session ministérielle. La structure commune du futur accord et les piliers régionaux spécifiques ayant été adoptés, les discussions porteront sur les besoins spécifiques de chaque pilier régional : Pilier Afrique, Pilier Caraïbes et pilier Pacifique.

Avec l’entrée en vigueur le 30 mai 2019 de la « Zone de Libre Echange Continentale Africaine, le président a lancé un appel à tous à être à la hauteur des enjeux de ce vaste marché africain qui compte 1,2 milliards d’habitants.

Les travaux de cette 109ème session du Conseil des Ministres ACP prendront fin le 24 mai 2019. Ghislain ZOBIYO