Cinéma : le GTIDFF clôture sa 4ème édition avec 8 films primés

Le film documentaire toute catégorie, honoré et récompensé, au « Golden Tree International Documentary Film Festival »

Publié par Ghislain Zobiyo le

Envoyé spécial : Ghislain ZOBIYO

FRANCFORT, le 15 octobre (BIPMedia) — Huit films documentaires ont été récompensés, au terme d’une 4ème édition inédite du " Golden Tree International Documentary Film Festival" (GTIDFF), qui se tenait du 10 au 13 octobre 2019 à Francfort en Allemagne.

Entamé le 10 octobre, la 4ème édition du GTIDFF a offert aux cinéphiles venus des quatre coins du monde (Asie, Afrique, Etats-Unis, Europe, …), un festival digne des grandes compétitions de cinéma. Le film documentaire était à l’honneur dans les 4 catégories reprenant le long métrage, le moyen métrage, le court-métrage et le très courts-métrage .

Le thème central de cette édition était «  les Racines et l’héritage de la Culture ». Il était question pour les organisateurs du GTIDFF, de montrer à la fois les différences qui existent entre les cultures dans le monde, mais surtout de mettre en lumière, les valeurs et les idéaux communs et leur héritage qui lient ces cultures de génération en génération, afin de mieux s’apprécier.

La Pé-sélection des films pour la compétition officielle à cette édition, était un travail de titan accompli par les membres du jury pré-sélection, a relevé le Président de la pré-sélection du jury Mr Pedro Barbadillo, lors de la cérémonie d’ouverture du festival. On dénombre environ 3500 films pré-sélectionnés. Une participation très élevée qui témoigne d’un engouement de la part des réalisateurs à ce festival qui n’a que 4 ans d’existence. Lors de la première édition, le GTIDFF comptait 387 films pré-sélectionnés.

C’est finalement 53 oeuvres cinématographiques dans les 4 catégories précitées qui ont donc été retenues pour la compétition officielle. Parmi eux, huit ont été récompensées lors de la soirée de remise des prix. Mr Thom Palmen, Président du jury a marqué sa satisfaction quand à la qualité des oeuvres en compétition.

C’est le film « Distant Constellation » (1h22mn) du réalisateur Shevaun Mizrahi (USA) qui a remporté le Prix du Meilleur Long métrage Documentaire.

Le film « But Now is Perfect » (55mn) de la réalisatrice Carin Goeijers (Pays-Bas), a reçu le Prix du Meilleur Documentaire Moyen .

Le réalisateur Luis Alejandro (Cuba) a remporté deux prix pour son film « Los Viejos Heraldos » (les vieux hérauts) : le Prix du Meilleur Court Documentaire et le Prix de Meilleur Cinéaste.

Le réalisateur Benjamin Bryan (Nouvelle Zelande), a reçu le Prix du Meilleur très Court Documentaire pour son film « Home » (6mn18s).

Le film « Forman vs Forman » (1h17mn) de la réalisatrice Helena Trestikova (République Tchèque), a reçu le Prix de la Meilleure Réalisatrice.

Le réalisateur Maceo Frost (Cuba), a reçu le Prix du Meilleur Monteur pour le film « Too Beautiful ».

Le film « Stammering Ballad » (1h40mn) du réalisateur Nan Zhang (Chine) a reçu le Prix du jury Golden Tree.

Enfin, le réalisateur Ido Weisman (Israel) à remporté le Prix du Choix du Public pour son court documentaire « Uzzi » (20mn).

Tout au long de cette manifestation cinématographique, les festivaliers du GTIDFF ont pu découvrir les films, la culture, les réalités et le vécu des différents horizons du monde, dans le prestigieux Ciné Star Metropolis, lieu emblématique du cinéma de la ville de Francfort.

Pour Mme Libin Wang, Présidente du GTIDFF, « le pouvoir du documentaire est d’établir un pont entre pays, entre nationalités, entre cultures ». C’’est dit-elle, l’essence même du GTIDFF ».

Plusieurs autres activités ont enrichi cette édition. C’est le cas des débats autour de 6 forums. Différents intervenants de haut vol ont permis aux participants, d’avoir une meilleur compréhension des enjeux du documentaire et d’échanger sur des thématiques aussi variés que « Comment les plateformes documentaires en ligne peuvent résister à des géants comme Netflix ? ; Le Documentaire peut-il sauver la planète ? ou encore Défis et opportunités de la co-production internationale, le devenir du documentaire, face à la nouvelle technologie (5G, Réalité Virtuelle (VR), …), etc ».

Dans une publication ultérieure, nous vous donnerons le contenu de quelques uns des forums, les rencontres professionnelles avec les maîtres du 7ème art, les nombreux entretiens avec les intervenants, notamment avec Mr Gan Chao, Vic-Président de Youku et membre du Jury de GTIDFF, ou encore Antonio Cadierno Parodi, réalisateur/producteur et distributeur de documentaires à titre d’exemples.

Des rencontres conjointes de présentation de projets de films ont permis aux porteurs de projets de rencontrer de potentiels collaborateurs ou co-producteurs. C’est la cas pour le film « Death in the City » de la réalisatrice Balaka Ghosh (Inde), qui est au stade de la post-production mais sollicite un accompagnement. Il en est de même du film « Music Monks » de la réalisatrice Drs Qiao Li Wang (chine).

Mme Libin Wang, la Présidente du GTIDFF a clôturé cette édition avec une satisfaction, sans toutefois manquer de souligner l’importance du GTIDFF pour établir des ponts entre civilisations, grâce au documentaire. Elle a indiqué, la nécessité d’une meilleure co-production et coopération entre la Chine et d’autres pays du monde, pour favoriser une meilleure compréhension dans les échanges internationaux.

Elle a annoncé la tenue en novembre 2020, de la 5ème édition du « Golden Tree International Documentaire Film Festival », avec un nombre de prix à décerner à la hausse, soit 12 prix.