Le nouveau Secrétaire général de l’OEACP entame son mandat

M. Georges Rebelo Pinto Chikoti présente les grandes lignes de son programme politique

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, le 04 mars (BIPMedia) — Le nouveau Secrétaire général de l’Organisation des Etats d’Afrique des Caraïbes et du Pacifique, M. Georges Rebelo Pinto Chikoti, s’est engagé à mettre en oeuvre sept domaines d’actions, pour bâtir une organisation plus ambitieuse, plus viable et plus visible sur la scène internationale. Il a présenté les grandes lignes et articulations de sa politique à la presse nationale et internationale, mardi 03 mars au Brussels Press Club à Bruxelles.

A l’entame de son mandat, M. Chikoti a placé l’année 2020 comme étant de la plus haute importance pour le groupe ACP, au regard des opportunités mais aussi des défis.

Elu pour cinq ans en décembre 2019 lors du 9ème sommet des Chefs d’Etats et de gouvernement ACP à Naïrobi au Kenya, M. Chikoti a entamé son mandat au Secrétariat ACP à Bruxelles le 1er mars.

Profondément honoré de la confiance que lui ont accordé les Etats ACP pour diriger l’OEACP au cours des 5 prochaines années, M. Chikoto a marqué sa détermination et son plein engagement à exercer ses fonctions, conformément à l’accord de Georgetown révisé.

L’accord de Georgetown révisé et entériné lors du 9ème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement ACP, met en place les modalités pour un groupe ACP transformé, en faveur du multilatéralisme. Pour marquer d’une pierre blanche cette transformation, les dirigeants des Etats ACP ont décidé de prime abord de changer le nom. Le Groupe ACP devient l’OEACP.

« Mon mandat en tant que Secrétaire général sera axé sur la transformation du groupe en une organisation internationale pertinente et dynamique, ainsi qu’un acteur influent et engagé sur la scène internationale », a déclaré M. Chikoti.

Cette transformation de l’OEACP suppose selon M. Chikoti, de renforcer davantage l’unité et la solidarité du groupe ACP et ce, grâce à une coopération intra ACP, où chaque région aura un rôle clé à jouer.

Le nouveau Secrétaire général de l’OEACP s’est engagé à consolider et à conclure les négociations post-Cotonou en cours, mais aussi à assurer leur mise oeuvre. lI veillera également à la signature et la mise en oeuvre des dispositions de l’accord de Georgetown révisé.

Afin de garantir le développement durable des pays ACP, « j’ai l’intention de mettre un accent sur la consolidation et l’approfondissement de la coopération Sud-Sud, Nord-Sud et Triangulaire », a souligné M. Chikoti.

M. Chikoti compte nouer de nouveaux partenariats extérieurs stratégiques avec les pays et les organisations internationales continentales et régionales.

Le renforcement de la visibilité et de l’efficacité de l’OEACP, dans une stratégie de communication aussi bien en interne que lors des conférences internationales seront au coeur de son action politique.

Le Fonds fiduciaire et de dotation ACP lancé en décembre 2019 permettrait d’assurer la viabilité financière de l’OEACP, grâce aux investissements sur des projets bien précis et divers et grâce aux emprunts de ce fonds, a assuré M. Chikoti

L’approfondissement et le renforcement de nos partenariats de longues dates et en l’occurence celui avec l’UE sont au coeur de cette mutation internationale qui tient compte des réalités mondiales et futures.

M. Chikoti envisage de professionnaliser le Secrétariat ACP, pour en faire un centre d’excellence, moins bureaucratique.

Le partenariat futur ACP-UE, sera guidé par une coopération ACP-UE plus élargie , permettant à l’OEACP de nouer des alliances avec d’autres partenaires. C’est aussi l’une des clauses du futur accord de Cotonou, a rassuré M. Chikoti.

Devenir l’un des acteurs les plus importants et les plus influents sur l’échiquier international sur les 5 prochaines années, tel est l’engagement pris par M. Chikoti pour assurer un leadership stratégique.

Le nouveau Secrétaire général s’est lancé un défi pour les cent premiers jours de sa fonction avec l’élaboration du programme phare « Tous ACP », axé sur les jeunes, les filles, et l’économie numérique.

Parfaitement polyglotte et avec une carrière bien remplie, le nouveau Secrétaire général de l’OEACP a la stature d’homme d’Etat moderne.

Il a été depuis 2018 jusqu’au moment où il entame sa nouvelle fonction, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Angola auprès de la Belgique, du Grand-Duché de Luxembourg, et Chef de mission auprès de l’Union européenne. Pendant plus de 8 ans, il été ministre des Affaires étrangères de son pays.

Ses multiples missions antérieures en tant Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, chargé de la coopération lui ont permis d’expérimenter la coopération dans plusieurs secteurs, au niveau régional et continental.

Avec 30 ans de carrière consacrée à la diplomatie, aux relations internationales, son leadership dans la gestion des crises, la prévention et la résolution des conflits, la paix, la sécurité, reconnu au niveau nationale et international, M. Georges Rebelo Chikoti compte utiliser tout son potentiel pour revitaliser l’OEACP.

C’est une dynamique de changement et de transformation que vient d’insuffler M. Chikoti, à l’entame de son mandat. Avec humilité et reconnaissance, il compte suivre les traces de son prédécesseur, pour faire de l’OEACP, une organisation qui répond aux besoins de ses populations.

Lors de sa prise de fonction le 1er mars, M. Chikoti a été accueilli au Secrétariat ACP avec tous les honneurs par les ambassadeurs ACP, au cours d’une session extraordinaire organisée par le Comité des ambassadeurs ACP. Cette cérémonie était dirigée par S.E.Mme Teneng Mba Jaiteh, ambassadeur de la République de Gambie et présidente du Comité des ambassadeurs ACP.

Prenaient part également à cet important évènement, S.E.M. Tête Antonio, Secrétaire d’Etat au ministère des Relations extérieures et Représentant spécial du gouvernement de la République d’Angola, S.E.M. Luis Filipe Lopes Tavares, Ministre des Affaires étrangères de la République de Cap Vert, M. Koen Doens, D.G de la coopération internationale et de Développement de l’UE, et M. Awad Ahmat, Représentant de l’Union africaine. Ghislain ZOBIYO