Cameroun : Le Président de la République se porte bien

Le Président Paul Biya se porte bien et vaque a ses occupations

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, le 27 mars (BIPMedia)

"Le Président de la République du Cameroun, Son Excellence Paul Biya se porte bien et vaque normalement à ses occupations régaliennes", a rassuré le ministre de la Communication du Cameroun M. René Emmanuel Sadi, dans un communiqué publié jeudi 26 mars.

Il s’agit d’un démenti formel du ministre de la Communication, suite à l’annonce du décès du Président de la République du Cameroun par un camerounais dénommé Kawa La Panthère, résidant en France.

Dans une vidéo mise en ligne dans la nuit de mercredi 25 mars, M. Kawa La Panthère annonce à 23h52 selon ses propos que "M. Biya Bi Nvondo est décédé".

Au regard de l’actualité brûlante sur le Coronavirus qui secoue le monde entier, et auquelle les systèmes de santé des pays s’attèlent à des ripostes face à cette maladie, le Président Paul Biya qui a déjà pris des mesures draconiennes depuis le 18 mars pour protéger le Cameroun, suit l’évolution du COVID-19 au Cameroun, veille à la mise en application et l’efficacité des mesures contre le virus.

Selon ce communiqué, "le Président Paul Biya signe d’importants textes relatifs au fonctionnement des institutions et à la vie de la nation, particulièrement s’agissant de la riposte du gouvernement face à la pandémie du COVID-19".

Après juin 2004, où des rumeurs annonçaient la mort du Président Paul Biya alors qu’il se trouvait en visite privée à Genève en Suisse, une dizaine d’années plus tard en novembre 2018, dans une vidéo, une dame assurait détenir les preuves photos de la mort du Président Paul Biya, et maintenant en mars 2020, le feuilleton de l’annonce de la mort du Président du Cameroun hantent désormais l’esprit de certains camerounais.

Pour répondre à tous ces fantasmes incommodants de ces camerounais, le Président Paul Biya répondait aux journalistes en 2004, de retour de sa visite en Europe, je cite : « Vous croyez vous au fantôme  » ? J’ai appris comme tout le monde que j’étais mort  ». Puis poursuit-il, « Il paraît qu’il y en a qui s’intéressent à mes funérailles. Eh bien, dites-leur que je leur donne rendez-vous dans une vingtaine d’années  ». G.Z

PS : Le Communiqué de presse du Ministre de la Communication du Cameroun