Les dirigeants européens adoptent une déclaration commune

Les dirigeants européens adoptent une déclaration dans cinq domaines, dans la lutte contre le Coronavirus

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, le 26 février (BIPMedia)

Les 27 dirigeants européens ont adopté jeudi, une déclaration commune dans cinq domaines prioritaires notamment les vaccinations, les nouveaux variants, les restrictions aux déplacements, les certificats vaccinaux et la solidarité international, pour combattre le Coronavirus.

« La priorité aujourd’hui est d’accélérer la production, la livraison des vaccins et d’organiser des campagnes de vaccination partout dans l’UE », a déclaré jeudi Charles Michel, Président du Conseil de l’UE.

Les Etats membres de l’UE vont appuyer les efforts déployés par la Commission afin de travailler avec l’industrie pharmaceutique, d’identifier les goulots d’étranglement (ingrédients actifs, filtres spécialisés à titres d’exemples), garantir les chaines d’approvisionnement et augmenter la production des vaccins. Des discussions sont en cours entre l’UE et les Etats-Unis, un acteur important pour toutes ces questions .

Pour soutenir l’effort de production, et accroître la vaccination, le laboratoire BioNTech vient de lancer une nouvelle usine de production du vaccin contre le COVID-19 conçu avec Pfizer à Marbourg en Allemagne, a informé Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne. « Si l’usine Marbourg travaille bien d’ici juin, elle sera en mesure de produire un milliard de doses de vaccins par an. C’est un véritable bon en avant », a-t-elle estimé.

A ce jour, 41 sites industriels contribuent à la production des vaccins en Europe et beaucoup pourraient se relier à cet effort de production de vaccins contre le Coronavirus, a relevé Mme Leyen.

Face aux défis des différents variants de la COVID-19 qui se propagent dans la plupart des Etats membres, (le variant britannique B-117, le variant sud-africain et le variant brésilien), l’UE a lancé la semaine dernière l’incubateur HERA, pour détecter rapidement les variants.

« L’incubateur HERA nous permettra de conforter notre réponse vis à vis des variants pour avoir toujours une longueur d’avance. Ce que nous devons faire, c’est de soutenir la détection rapide de nouveaux variants à travers une coopération entre les Etats membres et en particulier en augmentant le séquençage génomique », a expliqué Mme V von der Leyen.

Vis à vis de ces variants, l’UE compte aussi poursuivre ses investissements dans la recherche, afin de constamment adapter le vaccin aux rangements potentiels du virus. Un montant de 200 millions d’Euros est fourni par l’UE au cadre juridique pour les essais cliniques à l’échelle européenne, a informé Mme Leyen.

S’agissant de restrictions de voyages, une approche commune a été arrêtée par les dirigeants européens. « Les déplacements non essentiels seront toujours restreints, mais les mesures devraient être proportionnées. Nous devons toujours veiller à ce que le flux des services et des marchandises dans le marché unique continue de pouvoir circuler en utilisant les voies réservées », a fait savoir M. Michel.

Bien que les travaux techniques du certificat de vaccination se poursuivent, les Etats membres de l’UE avec l’appui de la Commission, ont convenu du type de données nécessaires pour le certificat vaccinal.

Dans ce certificat, « on indiquera le type de vaccin utilisé, si une personne a eu un test PCR négatif, ou alors qu’une personne a été affecté par le COVID-19, qu’elle a surmonté la maladie et qu’elle immunisée. il y aura un identifiant unique comme un code IBAN et un ensemble de données nécessaires devront apparaître dans chaque certificat », a mentionné Mme Leyen.

L’UE réaffirme sa solidarité vis à vis des pays tiers, par le truchement de COVAX et le partage de vaccins pour le voisinage. Mercredi 24 février une livraison de « 600.000 doses de vaccins COVAX ont pu être envoyé au Ghana », a annoncé M. Michel.