Les dirigeants européens adoptent une déclaration commune

Les dirigeants européens s’engagent à renforcer la défense et la sécurité de l’Union

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, le 26 février (BIPMedia)
Les Etats membres de l’UE ont pris l’engagement, dans une déclaration publiée vendredi, de mettre en oeuvre l’agenda stratégique 2019-2024, en poursuivant la capacité de l’UE à agir de manière autonome et à renforcer sa sécurité et sa défense.

La sécurité et la défense occupent une place de choix dans cet agenda stratégique, face à l’instabilité mondiale accrue.

Les 27 se sont engagés à promouvoir les intérêts et les valeurs de l’UE, et à renforcer les politiques, les outils et les programmes de l’UE en matière de sécurité et de défense.

Une coopération en matière de sécurité et de défense entre les États membres sera approfondi, en augmentant les investissements dans la défense, et en intensifiant les capacités civiles et militaires opérationnelles au sein de l’Union.

Une meilleure génération de forces, une planification et un commandement plus efficaces de l’UE, mais aussi une mise en œuvre européenne de soutien à la paix devraient être opérationnels, souligne la déclaration.

Compte tenu du nombre et de la complexité croissante des cyber-menaces, les dirigeants européens vont renforcer la résilience et la réactivité de l’Europe en matière de cyber-sécurité.

Les dirigeants européens ont encouragé les États membres à mieux utiliser les possibilités de collaboration identifiées dans l’examen annuel coordonné de la défense (CARD), et la pleine utilisation de la coopération structurée permanente (PESCO) pour renforcer l’investissement, la préparation et le développement des capacités de collaboration.

Dans sa stratégie de défense et sécurité, les dirigeants européens sont déterminés à coopérer étroitement avec l’OTAN, dans le plein respect des principes énoncés dans les traités et ceux convenus par le Conseil européen.

« Nous nous réjouissons de coopérer avec la nouvelle administration américaine sur un programme transatlantique fort et ambitieux qui comprend un dialogue étroit sur la sécurité et la défense », a déclaré vendredi Charles Michel Président du Conseil de l’UE.

Les Etats membres se sont engagés aussi à renforcer la base industrielle et technologique de défense de l’Europe, avec l’entrée en vigueur et l’opérationnalisation rapide du Fonds européen de défense, et en favorisant les synergies entre les industries civiles, de défense et spatiales.

Les 27 ont lancé un appel, à une plus grande coopération et coordination pour prévenir et répondre aux menaces hybrides, y compris la désinformation, en faisant participer le secteur privé et les organisations internationales.