Le Comité de concertation du 5 mars assouplit d’avantage

(COVID-19) : la Belgique adopte un calendrier de déconfinement progressif.

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, 6 mars (BIPMedia)

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a annoncé vendredi, un calendrier de déconfinement progressif adopté par le Comité de concertation, au terme d’une semaine d’observation de l’évolution du Coronavirus.

Ces mesures d’assouplissement donnent dans un premier temps la priorité à l’enseignement, aux jeunes et aux activités en plein air.

A partir du 8 mars, le nombre de contacts externes passe de 4 à 10 personnes. Il est possible de se réunir avec un maximum de 50 personnes lors des funérailles et d’enterrement. Le respect des mesures barrières, dont le port du masque et la distance de sécurité de 1,5 mètre restent d’application.

En fonction de l’évolution épidémiologique du COVID-19, le gouvernement fédéral espère entamer la deuxième phase d’assouplissement à partir d’avril.
« Nous allons permettre des entrainements sportifs à l’extérieur, des camps de jeunesse à l’extérieur, les marchés, les parcs d’attraction et les premières possibilités d’assister à des spectacles culturels à l’extérieur », a expliqué M. De Croo.

A partir du 1er avril, les activités culturelles deviendront possibles à l’extérieur avec 50 personnes.

« Le secteur horéca pourra ouvrir ses portes à l’intérieur et à l’extérieur au premier mai, à condition que les chiffres du COVID-19 évoluent favorablement », a annoncé Jan Jambon, Ministre-Président de la région flamande.

L’interdiction de voyages non essentiels à l’étranger sera maintenue jusqu’au 18 avril.

A partir du 15 mars, les activités extra scolaires seront possibles pour un seul jour dans l’enseignement primaire et secondaire. À partir du 19 avril, reprise des cours à 100% en présentiel dans le secondaire. L’objectif est aussi de veiller à ce que après les vacances de Pâques pour les écoles du secondaire, l’enseignement passe en présentiel total.

« Le seul vrai plan de sortie de cette crise sanitaire est le plan de vaccination. Le déroulement de la vaccination est l’élément de base qui nous permet de faire un pas en avant », a conclu M. De Croo.

Du 28 décembre 2020 au 4 mars 2021 inclus, un total de 569 985 personnes (dont 168 925 âgées de 65 ans et plus) ont reçu une première dose de vaccin. Parmi eux, 330 973 (dont 145 528 âgées de 65 et plus) ont déjà reçu une seconde dose.

La vaccination a eu un impact dans les maisons de repos et de soins, a affirmé vendredi, Yves Van Laethem, porte parole interfédéral de la lute contre le COVID-19. Le nombre de résidents de maisons de repos et soins qui sont hospitalisés diminue. Il est de l’ordre de 40 en une semaine, a ajouté M. Laethem.

Les résidents des maisons de repos et de soins ne représentent plus que 3,7% du nombre de patients hospitalisés . Ce nombre se situait entre 18 et 20% il ya quelques mois. Il en est de même du nombre de décès dans les maisons de repos qui a drastiquement diminué. Il est passé de 104 à 36.

La situation épidémiologiqu du COVID-19 présente une légère diminution des contaminations. Du 24 février au 2 mars une moyenne de 2344 nouveaux cas de contamination par jour a été rapportée samedi par l’institut de santé publique Sciensano. C’est une diminution de 1%.

Au cours de la dernière semaine, du 27 février au 5 mars, nous avons une moyenne de 148,4 nouvelles admissions par jour a été rapportée par Sciensano.

Actuellement 1914 patients sont hospitalisés dont 433 en soins intensifs. Une moyenne de 26 décès par jour a été rapportée du 24 février au 2 mars

La Belgique enregistre à ce jour, un total de 783010 cas de contaminations du Coronavirus et 22 215 décès depuis de le début de l’épidémie de COVID-19.