La Commission européenne propose un "Certificat vert numérique" pour faciliter la libre circulation dans l’UE

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, 18 mars (BIPMedia)

La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Layen a présenté mercredi à la presse, les avancées du « certificat vert numérique » qui vise avant tout à faciliter la libre circulation au sein des Etats membres de l’UE, confrontés à la pandémie de COVID-19 depuis plus d’un an..

Le certificat vert numérique va indiquer, soit qu’une personne a été vaccinée, soit qu’elle a eu un test au COVID-19 récent négatif, ou alors que la personne a guéri du COVID-19 et a des anticorps, a expliqué Mme von der Leyen.

Ce certificat reprendra l’ensemble de données pré-citées, y compris, le type de vaccin et les doses qui ont été administrés à la personne. Ce certificat sera reconnu par tous les Etats membres de l’UE.

« Avec ce certificat vert numérique, nous voulons aider les Etats membres de l’UE à restaurer la liberté de circulation de façon sûre et responsable et en toute confiance », a déclaré Mme Von der Leyen.

Ce certificat vert numérique ne constituera cependant pas une condition préalable à la libre circulation et il n’exercera aucune discrimination , a précisé Didier Reynders, Commissaire européen chargé de la justice.

Les certificats seront délivrés sous forme électronique ou sur papier, avec code QR contenant les informations nécessaires, ainsi qu’une signature numérique visant à garantir l’authenticité du certificat.

La Commission mettra en place un portail et aidera les États membres à développer un logiciel permettant aux autorités de vérifier toutes les signatures de certificats dans l’ensemble de l’UE.

Les Etats membres de l’UE devront encore s’accorder sur les aspects techniques pour l’implémentation du dit certificat dans l’UE. Il faudrait par ailleurs l’approbation du Conseil de l’UE et du Parlement européen, pour l’implémentation définitive de ce certificat vert numérique.