(COVID-19) : la Belgique suspend son plan d’assouplissement baptisé « Plein air »

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, 20 mars (BIPMedia)

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a annoncé vendredi, la suspension du plan d’assouplissement baptisé « Plein air », adopté par le Comité de concertation le 5 mars dernier. Ce plan prévoyait initialement dès début avril, la réouverture des parcs, des activités culturelles, l’ouverture complète des écoles le 19 avril et de l’horéca le 1er mai.

« Les assouplissements qu’on avait prévu pour avril (telle que la réouverture des parcs, les activités culturelles à titres d’exemples), ne pourront pas se faire maintenant . Nous appuyons la pause », a expliqué M. De Croo.

Seules les activités à l’extérieur des jeunes pourront se tenir avec un maximum de 10 personnes.

Cette suspension du plan « Plein air » a été prise par le Comité de Concertation, au regard de la recrudescence fulgurante de l’épidémie de la COVID-19 dans tout le pays.

Pour limiter au maximum le nombre de contaminations et les foyers d’infection au sein des écoles, M. De Croo a demandé aux ministres de l’enseignement, d’élaborer un plan détaillé de propositions constructives dès lundi 22 mars, afin de prendre rapidement les décisions idoanes.

En ce qui concerne les entreprises, le Premier ministre a rappelé que « le télétravail n’est pas un luxe, c’est une obligation ». Si on veut casser cette tendance à la hausse des contaminations, respecter le télétravail est une importante mesure, a-t-il ajouté.

Dès lundi 22 mars, une campagne de dépistage poussée dans des entreprises privées et le secteur public sera lancée pour les travailleurs qui ne peuvent pas faire le télétravail, a annoncé M. De Croo.

Le Premier ministre a une fois de plus invité chaque citoyen à limiter au maximum les contacts. « Si vous voulez rencontrer une personnes, faites-le à l’extérieur. Evitez les contacts entre les enfants et les grands parents. On sait que les contaminations ont augmenté chez les enfants et les adolescents ( avec respectivement 60 et 56%) », a expliqué M. De Croo.

La hausse des contaminations est due aux variants de la COVID-19 plus virulents, et principalement le variant anglais avec un taux de 69% et donc plus contagieux. Les principaux foyers et la chaine des contaminations , dont l’école, l’entreprise et la famille contribuent à cette hausse du virus.

Sur les chiffres de l’épidémie, du 10 au 16 mars, 3438 nouvelles infections en moyenne par jour, ont été rapportées samedi par l’Institut de santé publique Sciensano. Ceci représente une augmentation de 36% sur la base hebdomadaire.

Les hospitalisations ont elles aussi fortement augmenté. Au cours de la dernière semaine du 12 au 18 mars, 187 nouvelles hospitalisations en moyenne par jour ont été enregistrées. C’est une augmentation de 26% comparée à la semaine Précédente (148,7 hospitalisations).

Actuellement, un total de 2153 patients sont hospitalisés dont 550 en soins intensifs.

Les décès continuent à se stabiliser et sont en baisse, avec un taux de moins 7%. Dans la semaine du 10 au 16 mars, une moyenne de 23,6 décès par jour a été rapportée par Sciensano.

La Belgique enregistre à ce jour, un total de 827 941 cas de contaminations du Coronavirus et 22 650 décès depuis de le début de l’épidémie de COVID-19.

La Campagne de vaccination se poursuit en Belgique. Au cours de la période du 28 décembre 2020 au 18 mars 2021 inclus, un total de 1 323 086 doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées en Belgique. Au total, 903 656 personnes (dont 286 585 âgées de 65 ans et plus) ont reçu une première dose de vaccin. Parmi eux, 419 430 (dont 155 384 âgées de 65 ans et plus) ont déjà reçu une seconde dose.