(COVID-19) : la Belgique assouplit ses mesures de lutte contre le Coronavirus

Publié par Ghislain Zobiyo le

.
BRUXELLES, 15 avril (BIPMedia)

Le Comité de concertation réunit mercredi, a pris des mesures d’assouplissement selon un calendrier, qui donne une perspective aux métiers de contact, au secteur de l’horéca, et aux activités culturelles, mais aussi à la bulle sociale.

Les mesures prises par le Comité de concertation reposent avant tout sur une approche prudente et réaliste, a expliqué Alexander De Croo, Premier ministre.

Dès lundi 19 avril, les écoles rouvriront conformément au même régime qui était en vigueur avant les vacances de Pâques. Autrement dit, la présence à l’école sera de 100% pour l’enseignement maternel, primaire, la 1ère et la 2ème année de l’enseignement secondaire, et 50% pour les 2ème et 3ème degrés.

Pour l’enseignement supérieur, la présence au cours sera d’un jour par semaine.

En ce qui concerne les secteurs d’activités, dès le 26 avril, les métiers de contact non médicaux et les magasins pourront de nouveau rouvrir, sans le système de rendez-vous. Les commerces non-essentiels rouvriront également et deux personnes au maximum du même foyer pourront faire les courses.

La bulle sociale a été élargie de nouveau. Les rencontres à l’extérieur actuellement de 4 personnes passeront à 10 personnes, toujours dans le respect des mesures barrières contre le Coronavirus.

Les voyages n’étaient pas en reste. Dès dimanche soir, l’interdiction des voyages non-essentiels sera levée. « Il y aura cependant un suivi très stricte du testing et de la quarantaine, sur la base d’un nouvel accord de coopération avec les Etats membres de l’Union européenne », a déclaré M. De Croo .

L’avis de voyage reste négatif vers les zones rouges, et les règles européennes concernant les voyages non-essentiels hors de l’UE restent en vigueur, a poursuivi le Premier ministre.

Le 8 mai, le secteur horeca pourra reprendre les activités en plein air. Il en est de même de la réouverture des brocantes, des parcs d’attraction des représentations culturelles à l’extérieur avec un maximum de 50 personnes.

La fin du couvre-feu a également été annoncé pour le 8 mai.

Le Comité de concertation a indiqué qu’un élargissement du plan « plein air » sera envisagé pour début juin. Il est également prévu au mois de juin, d’avantage d’activités en plein air : évènements culturels, les foires, les cultes, la possibilité de retour en entreprise.

Les assouplissements prévus pour le mois de juin se concrétiseront, à condition que la Belgique descende sous la barre des 500 patients COVID-19 en soins intensifs. Cette précision a été confirmée jeudi par le cabinet du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

Actuellement, 3049 patients sont hospitalisés dont 941 en soins intensifs, selon les chiffres publiés jeudi par l’Institut de santé publique Sciensano.

La Belgique enregistre à ce jour, un total de 935 316 cas de contaminations et 23 603 décès depuis de le début de l’épidémie de COVID-19..

BRUXELLES, 15 avril (Xinhua) — Le Comité de concertation réunit mercredi, a pris des mesures d’assouplissement selon un calendrier, qui donne une perspective aux métiers de contact, au secteur de l’horéca, et aux activités culturelles, mais aussi à la bulle sociale.

Les mesures prises par le Comité de concertation reposent avant tout sur une approche prudente et réaliste, a expliqué Alexander De Croo, Premier ministre.

Dès lundi 19 avril, les écoles rouvriront conformément au même régime qui était en vigueur avant les vacances de Pâques. Autrement dit, la présence à l’école sera de 100% pour l’enseignement maternel, primaire, la 1ère et la 2ème année de l’enseignement secondaire, et 50% pour les 2ème et 3ème degrés.

Pour l’enseignement supérieur, la présence au cours sera d’un jour par semaine.

En ce qui concerne les secteurs d’activités, dès le 26 avril, les métiers de contact non médicaux et les magasins pourront de nouveau rouvrir, sans le système de rendez-vous. Les commerces non-essentiels rouvriront également et deux personnes au maximum du même foyer pourront faire les courses.

La bulle sociale a été élargie de nouveau. Les rencontres à l’extérieur actuellement de 4 personnes passeront à 10 personnes, toujours dans le respect des mesures barrières contre le Coronavirus.

Les voyages n’étaient pas en reste. Dès dimanche soir, l’interdiction des voyages non-essentiels sera levée. « Il y aura cependant un suivi très stricte du testing et de la quarantaine, sur la base d’un nouvel accord de coopération avec les Etats membres de l’Union européenne », a déclaré M. De Croo .

L’avis de voyage reste négatif vers les zones rouges, et les règles européennes concernant les voyages non-essentiels hors de l’UE restent en vigueur, a poursuivi le Premier ministre.

Le 8 mai, le secteur horeca pourra reprendre les activités en plein air. Il en est de même de la réouverture des brocantes, des parcs d’attraction des représentations culturelles à l’extérieur avec un maximum de 50 personnes.

La fin du couvre-feu a également été annoncé pour le 8 mai.

Le Comité de concertation a indiqué qu’un élargissement du plan « plein air » sera envisagé pour début juin. Il est également prévu au mois de juin, d’avantage d’activités en plein air : évènements culturels, les foires, les cultes, la possibilité de retour en entreprise.

Les assouplissements prévus pour le mois de juin se concrétiseront, à condition que la Belgique descende sous la barre des 500 patients COVID-19 en soins intensifs. Cette précision a été confirmée jeudi par le cabinet du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

Actuellement, 3049 patients sont hospitalisés dont 941 en soins intensifs, selon les chiffres publiés jeudi par l’Institut de santé publique Sciensano.

La Belgique enregistre à ce jour, un total de 935 316 cas de contaminations et 23 603 décès depuis de le début de l’épidémie de COVID-19.