(COVID-19) Belgique : le « Covid save ticket » sera obligatoire à Bruxelles dès début octobre

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, 17 sept. (BIPMedia)

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert à l’avant-projet d’ordonnance visant à mettre en oeuvre, l’extension de l’utilisation du Covid save ticket (CST) en région de Bruxelles-Capitale, selon un communiqué publié jeudi.

Cette décision est intervenue au terme d’une réunion du collège de la Commission communautaire commune, en première lecture de l’avant-projet d’ordonnance.

Le CST (Pass sanitaire) est un document sous forme de QR Code, qui prouve que la personne a effectué la vaccination contre la COVID-19, ou que la personne a un test PCR négatif, de moins de 72 heures. Ce pass proposé par le gouvernement belge, permet à la personne, d’assister à des événements , où d’accéder à certains lieux.

L’extension de l’utilisation du CST en région bruxelloise concerne plusieurs secteurs. Tel est le cas des dancings et discothèques, les restaurants et cafés, les centres de sport et de fitness, les foires commerciales et congrès, mais aussi les établissements du secteur culturel, récréatif et festif.

Les établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables, les événements à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur sont également concernés par l’extension du CST, y compris les hôtels par les activités RECA et foires et congrès.

La mise en oeuvre de l’extension du CST en région bruxelloise est prévue pour début octobre 2021. Sa durée est prévue pour trois mois, en tenant compte l’évolution de la situation sanitaire, indique le communiqué.

Il faudrait cependant attendre la finalisation juridique de l’avant-projet d’ordonnance, son adoption et la publication des textes portant sur les contrôles et les sanctions avant sa mise en oeuvre, a indiqué jeudi, le cabinet du ministre-président de la région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort.

L’utilisation du CST ne pourra pas être exigée à certains lieux, tels l’accès aux transports en commun, aux écoles, aux administrations communales, au travail, aux banques,…, souligne le communiqué.

Cette mesure exceptionnelle de l’extension du CST en région de Bruxelles-Capitale est une mesure ciblée, en réponse au faible taux de vaccination à Bruxelles, et pour lutter contre les contaminations de la COVID-19.

La Belgique enregistre à ce jour, un total de 1 217 473 cas de contaminations et 25 494 décès depuis de le début de l’épidémie de la COVID-19 selon les chiffres publiés vendredi par l’institut de santé publique Sciensano.