GSK met au point, le premier vaccin contre la Malaria dénommé "Mosquirix"

Publié par Ghislain Zobiyo le

BRUXELLES, le 07.Oct (BIPMedia)

La firme pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), a mis au point ce 07 octobre 2021, le premier vaccin contre la Malaria (communément appelé Paludisme), après 30 ans de recherche

"C’est un jour historique", a affirmé à la presse, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il a salué cette avancée de la médecine, pour la science et pour la santé.

Ce premier vaccin contre la Malaria, dénommé "Mosquirix" a été développé Belgique, dans la localité de Rixensart. Il est testé depuis 2019 dans trois pays africains, dont le Malawi, le Ghana et le Kenya. Au regard des résultats satisfaisants des tests effectués dans ces trois pays africains, le directeur de l’OMS a approuvé et recommandé mercredi 06 octobre, l’utilisation du vaccin à grande échelle pour tous les enfants. 800.000 enfants ont déjà été vaccinés dans les trois pays pilotes depuis 2019.

Le vaccin est sûr et réduit de 30 % les cas graves. Il pourra être utilisé dès cinq mois avec quatre doses, dans les régions à propagation moyenne ou élevée de la pathologie.

Mosquirix stimule le système immunitaire infantile pour combattre le Plasmodium falciparum, le plus mortel des cinq pathogènes de la malaria et le plus prévalent en Afrique. La recherche a coûté un milliard de dollars et pris 30 ans.

Chaque année, plus de 400 000 personnes meurent de la malaria, dont plus de 250 000 sont en Afrique et ont moins de cinq ans.

Cette avancée majeure va pouvoir réduire le nombre de décès par an en Afrique qui représente 95% de patients de la malaria.